Accueil du site > Actualités du cabinet > Actualités > DS et O a soufflé ses 30 bougies

DS et O a soufflé ses 30 bougies

Ce 26 mai 2011, DS et O a voulu marquer le coup en célébrant à la fois ses 30 années d’existence, en s’inscrivant dans les débats du présent et en se tournant résolument vers l’avenir.

Un film sur le Cabinet, son histoire, ses valeurs et ses convictions d’intervention a ouvert l’après-midi donnant la parole aux consultants actuels, mais aussi à ses associés et à quelques clients actuels et/ ou passés. Par ce jeu de miroirs, le Cabinet se dévoile ainsi petit à petit. Le film est accessible sur notre site dans sa totalité, ainsi que par morceaux associés à nos convictions d’expérience : « écoute », « indépendance », « coproduction », « développement social », « collectif ».

« Peur du risque, prise de confiance », tel était le thème d’actualité qui a nourri l’essentiel des échanges. Fidèle à sa posture de tiers intervenant, DS et O a donné la parole à des dirigeants, des syndicalistes, des chercheurs ainsi qu’à des consultants pour apporter leur éclairage de praticiens et leurs points de vue d’acteurs socio-politico-économiques sur cette question complexe. Les controverses se sont tenues dans 3 ateliers : partant des risques liés aux politiques de “maîtrise des risques” pour aller vers les prises de risque à opérer en matière de dialogue social et de mise en confiance, celle-ci se construisant notamment dans l’ingénierie de la discussion et de la décision. Trois chercheurs, témoins de nos échanges (B. Journé, Professeur à Nantes, M. De Nanteuil, Professeur à l’Université Catholique de Louvain, M. Ughetto, Maître de conférence à l’Université de Marne la Vallée), ont à la fois restitué et controversé sur les vices et vertus des dispositifs d’échange, entre nécessité de l’institution gestionnaire et ses limites, notamment lorsqu’il s’agit de saisir les aspects inter et intra-subjectifs du travail.

Dans un élan final, les 3 jeunes consultants du Cabinet ont projeté leur vision de l’avenir, sur fond d’écran animé : enjeux sociétaux à venir, métier en pleine évolution et nouveau modèle de Cabinet ( “Slow Cab”) pour s’inscrire dans « une prospérité sans croissance ».

Un numéro spécial de notre Lettre est en préparation, vous permettant de revivre les temps forts de ce moment convivial qui s’est achevé autour d’un excellent buffet.

Merci à tous ceux qui nous ont fait l’amitié de leur présence ou qui se sont joints à nous par la pensée.

Actualités